BRAUDEL 02

La Méditerranée n’a d’unité que par le mouvement des hommes, les liaisons qu’il implique, les routes qui le conduisent.(…) l’important est de voir ce qu’un tel réseau implique de rapprochements, d’histoire cohérente, à quel point le mouvement des bateaux, des bêtes de somme, des voitures, des gens eux-mêmes, rend la Méditerranée une, et d’un certain point de vue, uniforme, malgré les résistances locales. L’ensemble de la Méditerranée est cet espace-mouvement.(…)
L’unité humaine, en Méditerranée, c’est à la fois cet espace routier et cet espace urbain, ces lignes et ces centres de force. Villes et routes, routes et villes ne font qu’un seul et même équipement humain de l’espace.

F. Braudel,La Méditerranée et le monde méditerranéen à l’époque de Philippe II, 1966

PAGE SUIVANTE

un peu d'Histoire Géo ne fait pas de mal….