la marine ottomane

Sous le règne de Soliman le Magnifique (1494-1566], l’Empire ottoman, né deux siècles plus tôt et qui ne prendra fin qu’en 1923, est à son zénith. C’est de sa capitale, Istanbul que sont préparées les campagnes militaires qui conduiront les Ottomans aux portes du Caire et d’Alger et sous les remparts de Vienne. Mais l’armée du sultan se double d’une flotte redoutable.
La suprématie navale ottomane en Méditerranée tient à deux circonstances : d’une part la réunion sur son territoire de toutes les matières premières nécessaires à la construction d’une puissante flotte ; d’autre part, un habile appel à l’expérience irremplaçable de gens de la mer, principalement de corsaires islamisés, et d’un cartographe de génie : Piri Re’îs.
Né à Gallipoli sur le rivage des Dardanelles aux environs de 1470, Piri Re’îs est le neveu de l’amiral Kemal Re’îs, qui, après un long exercice dans la piraterie, reçut, à la fin du XVe siècle, commandement suprême des forces navales ottomanes. Piri Re’îs est un passionné de la mer ; à l’âge de douze ans, il rejoint l’équipage de son oncle et prend, au cours des années qui vont suivre, à toutes sortes d’actions navales en Méditerranée. On ne connaît encore que quelques étapes de sa très longue carrière maritime, commencée dans la piraterie et achevée comme amiral de la flotte ottomane dans les mers du Sud : mer Rouge, golfe Persique, océan Indien. On sait seulement qu’il prend part à plusieurs campagnes menées par les Turcs contre Venise (1499-1502) et en Egypte (1516-1517), et qu’il participe à celle qui, en 1522, mit Rhodes sous domination ottomane. Mais si sa biographie demeure fragmentaire, ses œuvres, par contre, parlent pour lui. Cet homme cultivé qui, à côté de sa langue originelle, savait le grec. L’italien, L’espagnol, le portugais et l’arabe, s’intéresse passionnément aux sciences de [a navigation. Il laisse plusieurs cartes et un livre de mer, le Kitab-l bahriye, qui tient une place unique dans la cartographie méditerranéenne du XVIe siècle.

un peu d'Histoire Géo ne fait pas de mal….