HGSPG 2019-2020

montage de présentation aux secondes avril-mai 2019

présentation HGSPG

programme officiel :

Introduction (4-5 heures)
L’histoire : la trace ; l’archive ; le témoignage ; le récit.
La géographie : espace et territoire ; analyse multiscalaire ; représentation cartographique.
La science politique : qu’est-ce que le politique ?
La géopolitique : enjeux de pouvoir, coopérations et rivalités sur et entre les territoires ; poids de l’histoire.

Thème 1 : Comprendre un régime politique : la démocratie (24-25 heures)
Ce thème a un double objectif : analyser le régime politique dans lequel les élèves vivent ; développer leurs connaissances sur la diversité des démocraties dans le monde et sur leurs évolutions.
Les deux axes visent à leur faire saisir :
– les différences entre démocratie directe et démocratie représentative ;
– les forces et les fragilités de la démocratie au travers de ses avancées et de ses reculs dans l’histoire.

Introduction : la démocratie, les démocraties : quelles caractéristiques aujourd’hui ?
– Mise en lumière des caractéristiques communes aux démocraties à partir d’exemples (libertés, institutions représentatives, alternances politiques, …).
– Comparaison entre démocraties et régimes autoritaires à partir d’exemples.

Axe 1 : Penser la démocratie : démocratie directe et démocratie représentative
Jalons :
– Une démocratie directe mais limitée : être citoyen à Athènes au Ve siècle.
– Participer ou être représenté : Benjamin Constant, « liberté des Anciens, liberté des Modernes ».
– Tocqueville et la démocratie américaine.

Axe 2 : Avancées et reculs des démocraties
Jalons :
– Crises et fin de la démocratie : le Chili de 1970 à 1973.
– D’un régime autoritaire à la démocratie : le Portugal et l’Espagne de 1974 à 1982.

Objet de travail conclusif : L’Union européenne et la démocratie
Jalons
– Le fonctionnement de l’Union européenne : démocratie représentative et démocratie déléguée.
– L’Union européenne face aux citoyens et aux États : les remises en question depuis 1992.

Thème 2 : Analyser les dynamiques des puissances internationales (24-25 heures)
Ce thème a pour objectif d’analyser les ressorts et les caractéristiques de la puissance internationale des États, aussi bien dans leur émergence (étude des fondements de la puissance) que dans leurs dynamiques.
Les deux axes visent :
– à étudier la dynamique des puissances internationales, entre affirmation, domination et déclin ;
– à analyser les formes indirectes de la puissance (langue, nouvelles technologies, voies de communication, …).

Introduction :
– Les caractéristiques de la puissance à l’échelle internationale aujourd’hui.
– Identification des fondements et des manifestations de la puissance à l’échelle internationale dans les champs diplomatique (y compris au sein des institutions internationales), militaire (défense du territoire, capacité de projection, …), culturel, économique et financier, en prenant appui sur des exemples contemporains.

Axe 1 : Essor et déclin des puissances : un regard historique
Jalons
– L’empire ottoman, de l’essor au déclin.
– Une puissance qui se reconstruit après l’éclatement d’un empire : la Russie depuis 1991.

Axe 2 : Formes indirectes de la puissance
Jalons
– L’enjeu de la langue : anglais et français dans les relations internationales, francophonie, instituts Confucius, …
– Les nouvelles technologies : puissance des géants du numérique (GAFAM, BATX, …), impuissance des États et des organisations internationales ?

Objet de travail conclusif :La puissance des États-Unis aujourd’hui
Jalons
– Les lieux et les formes de la puissance aux États-Unis (siège de l’ONU, Hollywood, Massachussetts Institute of Technology, …).
– Points d’appui et zones d’influence des États-Unis dans un monde multipolaire.

Thème 3 : Étudier les divisions politiques du monde : les frontières (24-25 heures)
Ce thème a pour objectif de faire comprendre aux élèves ce que sont les frontières politiques : leurs formes, leurs dynamiques, les enjeux internes et externes qui leur sont associés. Les élèves doivent percevoir que les frontières sont des zones de séparation et de contact, qu’elles sont ouvertes ou fermées, matérialisées ou non.
Les deux axes visent à :
– expliciter pourquoi les acteurs tracent des frontières et quelles conséquences ont leurs actions ;
– montrer les affrontements, débats et négociations liés aux frontières.

Introduction : les frontières dans le monde d’aujourd’hui.
– Des frontières de plus en plus nombreuses.
– Des frontières plus ou moins marquées.
– Frontières et ouverture : affirmation d’espaces transfrontaliers.

Axe 1 : Tracer des frontières
Jalons
– Pour se protéger : Le limes rhénan.
– Pour se partager des territoires : la conférence de Berlin et le partage de l’Afrique.
– Pour séparer deux systèmes politiques : la frontière entre les deux Corée.

Axe 2 : Les frontières en débat
Jalons
– Reconnaître la frontière : la frontière germano-polonaise de 1939 à 1990, entre guerre et diplomatie.
– Dépasser les frontières : le droit de la mer (identique sur l’ensemble des mers et des océans, indépendamment des frontières).

Objet de travail conclusif : Les frontières internes et externes de l’Union européenne
Jalons
– Les enjeux de Schengen et du contrôle aux frontières : venir en Europe, passer la frontière.
– Les frontières d’un État adhérent.
– Les espaces transfrontaliers intra-européens : passer et dépasser la frontière au quotidien.

Thème 4 : S’informer : un regard critique sur les sources et modes de communication (24-25 heures)
Ce thème a un double objectif : aider les élèves à saisir les enjeux de l’information (liberté, manipulation, contrôle), et les amener à réfléchir sur leur propre manière de s’informer, dans la continuité de l’éducation aux médias et à l’information. Leurs pratiques de l’information seront décisives dans les études supérieures, et supposent pour être maîtrisée une culture relative aux médias. Les deux axes visent :
– à faire saisir aux élèves comment les progrès techniques ont renforcé depuis le XIXe siècle la place de l’information dans notre quotidien ;
– à leur montrer le rôle décisif d’une information libre pour éclairer l’opinion et leur faire prendre conscience de l’ensemble des enjeux autour de l’information (liberté, contrôle, manipulation).

Introduction : comment s’informe-t-on aujourd’hui ?
– Des médias et des supports de communication qui n’ont jamais été aussi nombreux et divers.
– Des pratiques d’information différenciées selon les individus, les groupes sociaux et les territoires.

Axe 1 : Les grandes révolutions techniques de l’information
Jalons
– L’information imprimée : de la diffusion de l’imprimerie à la presse à grand tirage.
– L’information par le son et l’image : radio et télévision au XXe siècle.
– L’information mondialisée et individualisée : naissance et extension du réseau Internet.

Axe 2 : Liberté ou contrôle de l’information
Jalons
– L’information dépendante de l’opinion ? L’affaire Dreyfus et la presse.
– L’information entre le marché et l’État : histoire de l’Agence Havas et de l’AFP.
– Information et propagande en temps de guerre : les médias et la guerre du Vietnam.

Objet de travail conclusif : L’information à l’heure d’Internet
Jalons
– De la source unique contrôlée par l’État à l’information fragmentée et horizontale.
– Témoignages et lanceurs d’alerte.
– Les théories du complot : comment trouvent-elles une nouvelle jeunesse sur Internet ?

Thème 5 : Analyser les relations entre États et religions (24-25 heures)
Ce thème a pour objectif de permettre aux élèves d’analyser les faits religieux dans leurs rapports avec le pouvoir. Les liens sont étudiés sur le plan des relations institutionnelles et géopolitiques et non des pratiques individuelles.
Les deux axes visent à faire comprendre aux élèves :
– qu’il existe des interactions anciennes entre le religieux et le politique ;
– que la sécularisation est un mouvement localisé d’intensité variable et que la religion demeure un enjeu géopolitique.

Introduction : États et religions aujourd’hui.
– Des relations de natures différentes entre États et religions sur le plan du droit public (séparation, religion officielle, …) à partir d’exemples.
– Des degrés variables de libertés de conscience et religieuse (respect de la liberté de croire ou de ne pas croire, de changer de religion, laïcité, …) à partir d’exemples.

Axe 1 : Pouvoir et religion : des liens historiques traditionnels
Jalons
– Le pape et l’empereur, deux figures de pouvoir : le couronnement de Charlemagne.
– Pouvoir politique et magistère religieux : le calife et l’empereur byzantin au IXe-Xe siècle, approche comparée.

Axe 2 : États et religions : une inégale sécularisation
Jalons
– La laïcité en Turquie : l’abolition du califat en 1924 par Mustapha Kemal.
– États et religions dans la politique intérieure des États-Unis depuis la Seconde Guerre mondiale.

Objet de travail conclusif : État et religions en Inde
Jalons
– État et religions : « sécularisme » et dimension politique de la religion.
– Les minorités religieuses.
– Des enjeux géopolitiques : l’Inde et le Pakistan.